Les Faucher de Frampton, 100 ans d’histoire

L’histoire débute en 1905 que Napoléon Faucher et Vitaline Lafontaine ont acquis leur ferme ainsi que l’érablière du rang 2 à Frampton. Le couple aura 10 enfants: Odilon, Marie-Louise, Jules (père de Pierre Faucher), Tancrède, Émile, Clarida, Romuald, Philippe, Emmanuel et Alphonse. C’est Philippe qui assure la relève. En 1988, l’histoire se continue avec Pierre Faucher qui reprend la ferme, la maison ancestrale et l’érablière pour y construire La Cabane à Pierre.

L’érablière des Faucher

Bien qu’elle ait conservé son aspect d’origine avec ses chaudières et son évaporateur au bois, connaît un destin bien particulier avec l’ouverture de La Cabane à Pierre en 1993. Toute l’année, on y accueille les touristes internationaux avides de découvrir le folklore québécois et la traditionnelle partie de sucres dans un cadre familial, authentique et festif.

Les Faucher, sucriers de père en fils

Après Napoléon (né en 1881), Jules (né en 1903) et Pierre (né en 1946), la quatrième génération de sucriers est assurée par Stéfan Faucher.
Stéfan est né à Rigaud, le jour même de l’ouverture inaugurale de la Sucrerie de la Montagne, le 15 février 1978. Ses premiers souvenirs sont imprégnés de la musique rythmée du folklore québécois, de la douce odeur de l’eau d’érable en ébullition à la cabane à sucre et de l’ambiance de fête autour d’une bonne table bien sucrée. Celui-ci continuera l’histoire de la famille avec Faucher avec ses filles Rose et Justine